RĂ©ussir son Business Plan : les principales erreurs Ă  ne pas commettre (Partie 1)

0
sur l'illustration on voit une page de recherche internet, sur en haut de cette page est assis une fille avec un ordinateur sur ses cuisses et un bas un garçon tient une loupe et fait un zoom sur un des résultats de la recherche tandis qu'à droite, assise sur un pouf, une fille consulte son téléphone portable
4.8/5 - (33 votes)

Les erreurs Ă  Ă©viter pour rĂ©ussir son business plan sont diverses. Certaines sont bĂ©nignes mais, d’autres vous handicaperont durant votre projet. Parmi elles, il y en a qui peuvent mĂȘme vous faire Ă©chouer. Il est donc important de rester vigilant et de ne commettre ces erreurs


Ne pas avoir fait d’Ă©tude de marchĂ©

En amont, pour rĂ©ussir son Business Plan, il est primordial d’avoir rĂ©alisĂ© une Ă©tude de marchĂ©. Il sera difficile de concevoir le lancement d’un produit ou d’une activitĂ© et sa longĂ©vitĂ©, sans Ă©tudiĂ© le contexte dans lequel elle va se situer.

Voici le témoignage de SolÚne, qui a fondé une société de dépannage informatique :

« Je me suis lancĂ©e sans Ă©tude de marchĂ© rĂ©elle. J’avais quelques idĂ©es, des intuitions et je suis partie. Mais cela m’a manquĂ© et je fais maintenant des Ă©tudes rĂ©guliĂšres auprĂšs de mes clients et de ceux de mes concurrents pour savoir pour quoi ils achĂštent. »

Ne pas faire de business plan

Le lancement d’une entreprise sans rĂ©flexion approfondie est possible. Mais cette dĂ©marche a ses propres limites. Comment pouvez-vous dĂ©velopper votre activitĂ© sans rĂ©flĂ©chir Ă  une stratĂ©gie ou aux moyens Ă  mettre en place afin d’arriver Ă  cet objectif ?

Voici le témoignage de Malick, qui a crée une chaßne de fast-food bio :

« Je dois reconnaĂźtre que je me suis lancĂ© bille en tĂȘte. Je rĂ©flĂ©chissais en faisant en avançant Et puis j’ai pris conscience que j’avançais de façon dĂ©sordonnĂ©e, au grĂ© du vent. Je me suis contraint Ă  me poser, Ă  rĂ©flĂ©chir Ă  la suite et Ă  l’Ă©crire. Depuis, c’est vrai que cela va mieux, parce que je sais oĂč je veux aller. »

L’Ă©norme dĂ©savantage est de devoir piloter l’activitĂ© Ă  vue, par rapport aux circonstances. Il y aura des rĂ©sultats, certes ! Mais cela signifie courir le risque de changer frĂ©quemment d’orientation.

Business Plan - LES FORMALITÉS ADMINISTRATIVES POUR CRÉER SON ENTREPRISE

BĂącler son business plan

L’envie d’avancer vite est tentante, mais ce n’est pas la meilleure des approches ! Si vous voyez votre business plan comme un exercice qui vous est imposĂ©, vous aurez certainement envie de le faire Ă  la va-vite.

D’autant plus, si vous n’ĂȘtes pas Ă  l’aise Ă  l’Ă©crit. Pourtant, consacrer du temps pour rĂ©ussir le business plan vous fera gagner du temps !

En plus, vous ne persuaderez personne de vous suivre en vous basant sur un document incomplet


Ne pas suivre son business plan

Erreur classique et frĂ©quente de nĂ©ophyte souvent : rĂ©diger un business plan pour finalement ne pas le suivre ! Une erreur qui peut valoir cher, car c’est considĂ©rer le business plan comme une lettre morte.

Voici le tĂ©moignage d’Alain qui est un associĂ© chez un investisseur :

« Je me souviens d’un jeune, trĂšs sympa et brillant, dans le capital duquel nous Ă©tions rentrĂ©s. Nous n’avions pas beau- coup d’infos sur ce qui se passait, mais avions confiance en lui. La premiĂšre rĂ©union du conseil d’administration arrive, et lĂ , surprise absolue, il avait dĂ©veloppĂ© son projet dans une tout autre direction que celle prĂ©vue. Nous avons alors compris que le business plan avait constituĂ© un exercice pour lui, mais qu’il s’en Ă©tait ensuite totalement affranchi ! Naturellement, nous l’avons recadrĂ© et avons Ă©tĂ© bien plus vigilants par la suite avec lui. »

Si vous avez rĂ©flĂ©chi aux scenarios possibles, l’orientation que vous choisissez doit ĂȘtre envisagĂ©e par rapport aux consĂ©quences anticipĂ©es.

Ne pas faire Ă©voluer son business plan

Dans le meilleur cas, votre business plan vous a permis d’identifier les directions Ă  prendre et ce sont ces voie-lĂ  que vous avez choisis d’emprunter.

NĂ©anmoins, force est de constater que les business plans ne peuvent ĂȘtre suivis dans leur Ă©tat premier. Les techniques, l’offre ou la demande varieront sĂ»rement ! Aussi doit-il Ă©voluer, se rĂ©orienter


L’erreur serait de se fonder sur les hypothĂšses de dĂ©part, sans permettre de flexibilitĂ© et Ă©voluer par rapport au contexte ou opportunitĂ©s.

Comment rĂ©diger un Business Plan ? - Erreur Ă  Ă©viter : ne pas rĂ©diger soi-mĂȘme son business plan

Ne pas rĂ©diger soi-mĂȘme son business plan

Erreur qui peut ĂȘtre fatal pour votre projet, cette fois ! Car, les investisseurs financent votre concept, votre projet, mais surtout VOUS.

Ils s’attendent Ă  ce que ce soit vous qui dirigiez ce projet. Il faut donc que vous soyez le rĂ©dacteur de votre business plan. Il est possible d’obtenir une aide extĂ©rieure, mais c’est Ă  VOUS de garder la main.

Voici le témoignage de Suzanne, une associée chez un investisseur :

« On voit de temps Ă  autre des demandeurs ne pas ĂȘtre trĂšs au courant de ce qui figure dans leur propre business plan ! Sur le principe, je peux admettre qu’ils se fassent aider, mais qu’au moins ils sachent ce qui figure dans le dossier qu’ils envoient ce qui n’est pas toujours le cas. Ils ne se rendent pas compte, mais cela fait trĂšs mauvaise impression. »

MĂȘme si jamais, vous ĂȘtes amenĂ© Ă  « sous-traiter » la rĂ©daction d’une part du business plan, vous devez ensuite faire un rĂ©el travail d’appropriation !

Avancer seul

Si vous le souhaitez, vous le serez ! NĂ©anmoins, votre intĂ©rĂȘt est, au contraire, de vous entourer.

PremiĂšrement, car rĂ©flĂ©chir ensemble est toujours mieux que seul. L’Ă©change, la contradiction et l’affrontement permettent de voir fleurir de nouvelles idĂ©es et solutions. Si vous ĂȘtes plutĂŽt un « solitaire », forcez-vous ! Il en va de l’avenir de votre projet !

En plus, les investisseurs prĂ©fĂšrent savoir que vous ĂȘtes entourĂ©. Car, ils ont bien conscience que vous n’ĂȘtes ni omniscient et ni omnipotent


Voici le tĂ©moignage d’Alain qui est un associĂ© chez un investisseur :

« Quand je vois un porteur seul et que son projet nĂ©cessite des compĂ©tences ou aptitudes dont il me semble ĂȘtre peu dotĂ©, je lui demande carrĂ©ment comment il compte s’organiser et sur qui il va s’appuyer. Cela dĂ©pend naturellement des projets, mais cela peut ĂȘtre bloquant. »

NB : si vous ĂȘtes le pilote du projet, vous le restez. Personne ne doit prendre ce rĂŽle Ă  votre place ! Cependant, mĂȘme en parvenant Ă  rĂ©ussir son business plan, il vaut mieux ĂȘtre bien entourĂ©.

Ne pas avoir de stratégie

L’inexpĂ©rience poussent de nombreux chefs Ă  ne pas rĂ©flĂ©chir stratĂ©giquement et Ă  rĂ©agir plutĂŽt qu’Ă  agir.

Diriger une entreprise, c’est beaucoup d’improvisation lorsque l’on rencontre des imprĂ©vus. En effet, une partie non-nĂ©gligeable de votre temps devra ĂȘtre employĂ© Ă  gĂ©rer les questions non-anticipĂ©es.

Il vous faut donc avoir avoir la meilleure stratĂ©gie. NĂ©anmoins, il est primordial que vous en possĂ©diez une, afin de savoir oĂč vous souhaitez aller et quels moyens vous allez mettre en place pour l’atteindre.

Business Plan - Erreur à éviter : surestimer les délais d'avancement du projet. sur l'image, on voit un personnage allonger sur un canapé entrain de lire et de boire un café.

Surestimer les dĂ©lais d’avancement du projet

Appréhender de maniÚre juste les délais et essayer de les maßtriser si besoin sont 2 de vos missions importantes.

De nombreux délais de :

  • fabrication,
  • livraison,
  • paiement



 participent Ă  l’avenir de votre activitĂ©. Vous devez y faire trĂšs attention !

Voici le tĂ©moignage de Marc qui est le dirigeant d’une structure d’investissement :

« L’expĂ©rience montre que les entrepreneurs ont souvent tendance Ă  contracter le temps. Ils s’intoxiquent, souvent de bonne foi, et nous intoxiquent par ricochet. Les choses sont toujours plus longues que prĂ©vues, qu’il s’agisse de l’amĂ©nage- ment d’un espace de travail ou du dĂ©veloppement d’une version bĂ©ta d’un jeu ou d’un site. Je leur demande Ă  chaque fois comment et sur la base de quoi ils ont calculĂ© leurs dĂ©lais et je ne les lĂąche pas lĂ -dessus. »

Minimiser les difficultés

Un porteur de projet est souvent optimiste. C’est une de ses vertus essentielles, car sinon, il ne pourrait terminer son projet. La difficultĂ© qui sera la vĂŽtre sera de trouver le juste Ă©quilibre entre optimisme et dĂ©faitisme.

Les entrepreneurs sont souvent dans l’excĂšs d’optimisme. Car l’on croit sans mesure que les choses que l’on souhaite peuvent devenir rĂ©alitĂ©s.

Les investisseurs cherchent le réalisme. Ne minimiser pas les difficultés qui pourraient survenir. Vos concurrents vont sûrement réagir. Votre cible pourrait se montrer plus attentiste que souhaité.

Vos clients paieront peut-ĂȘtre plus tardivement que vous ne l’aviez prĂ©vu et demanderont des remise supĂ©rieurs Ă  celles prĂ©vues


Les investisseurs et tous ceux qui seront concernĂ©s par votre projet attendent que vous ayez le sens des responsabilitĂ©s. N’embellissez pas les difficultĂ©s et Ă  prĂ©senter des maniĂšres de les contourner ou contenir.

Voici le témoignage de Suzanne, une associée chez un investisseur :

« Un coup classique, c’est la minoration des difficultĂ©s et des risques. Tout ira toujours bien, tout se passera toujours comme prĂ©vu. Nous savons bien que non. Notre mĂ©tier et notre expĂ©rience nous conduisent donc souvent Ă  discuter d’arrache-pied certains points, parce que nous savons qu’il y aura forcĂ©ment des imprĂ©vus. Mais ce n’est pas facile Ă  faire admettre, ils croient souvent qu’ils savent mieux que nous comment les choses vont se passer. »

Conclusion

L’Ă©quilibre. Le bon. C’est ce qu’il faut trouver pour rĂ©ussir son business plan. La tĂąche ne sera pas forcĂ©ment aisĂ©, mais en Ă©tant entourĂ© et en persĂ©vĂ©rant vous parviendrez Ă  surmonter tous ces obstacles.

Si cet article vous a plu, n’hĂ©sitez pas Ă  le commenter et Ă  le partagez sur les rĂ©seaux sociaux ! Votre soutien compte beaucoup pour nous.

Nous vous donnons rendez-vous dans deux semaines pour la partie 2 de cet article. À bientît !

Lire aussi :

Source : Carlier, F. (2020). Réussir son premier Business Plan. Clamecy: Groupe Studyrama. Consulté le 30 mai 2023.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here